Publicités
Richmond Johnson 26 août 2019

Malgré les différentes attaques du responsable politique Rosemond Jean au sujet de la paternité du mouvement de la troisième, l’homme d’affaires Réginald Boulos qui a endossé récemment le costume de politicien, a débuté fort avec le processus devant conduire à étendre sa structure définitivement sur l’étendue du territoire national.

En effet, lors du week-end écoulé, à l’occasion de la fête patronale de la commune de Mirebalais, le propriétaire du groupe Délimart, s’était rendu au sein du département du centre du pays dans le but de s’entretenir largement avec les représentants des 13 circonscriptions électorales de cette partie du territoire national.

Assortie de cette assise politique, le nouvel homme politique qui s’est montré satisfait, a déclaré ouvertement que son parti ne peut se permettre de construire avec 10, 15 ou 20 individus. C’est pour cela qu’il s’est débuté avec cette série de rencontre qui viserait à se renforcer avec des cadres dans toutes les communes.

S’agissant de la participation de la structure “Mouvement de la Troisième Voie (MTV)” aux prochaines compétitions électorales, le docteur Boulos a déclaré d’emblée, qu’elle prendra part à tous les niveaux. En continuant d’exiger le départ du président Jovenel Moïse qui est incapable dit-il, à diriger le pays qui semble déchirer par la mauvaise gouvernance.

S’il avait l’habitude de supporter à couvert certains hommes politiques du pays à prendre le pouvoir à travers des élections, cette fois-ci, Réginald Boulos s’est jeté dans la mêlée avec la mise sur pied de la structure politique”Mouvement du Troisième Voie”.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils