Monsieur le Président, je pleure mon pays qui va mal

Monsieur le Président, en acceptant de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité, je suis au grand regret de vous annoncer que mon pays Haiti terre de feu se porte vraiment mal. La corruption qui devait être votre cheval de bataille et au nom duquel principe, ont parié sur vous en 2017 des Haïtiennes et Haitens sont assez chaotiques. Vous faites pire que votre prédécesseur Michel Joseph Martelly .
Sous un regard impuissant des pauvres et honnêtes citoyens de la République, nous assistons cependant, à un triste défilé, arrogant et méprisant des bagnoles de dernier arrivage sur le marché international avec vos Ministres dans un luxe insolent. Alors que la grande majorité de la population s’entasse dans des magbana comme une boîte de sardine. Dans un pays où la pauvreté bat tous les records, l’inacceptable ou l’impardonnable est de voir des commis de l’État, faire un étalage de leurs biens mal acquis au détriment du peuple.
À cela s’ajoute, les calamités des personnes qui sont à la recherche du carburant , de la nourriture, du pain quotidien, les élèves qui ne peuvent pas aller à l’école , des feux mystérieux et autres… Comme pour dire, votre gouvernance est stratosphériquement catastrophique. Mais rien de plus surprenant, car votre administration enveloppe tous les travers et pervers du pays en terme de potentiel humain.
Le mutisme complice et coupable des leaders religieux, l’indifférence des institutions et l’inaction des élus plongent notre patrimoine commun dans un avenir inodore, incolore et incertain avec un début d’affrontement sanglant entre structures syndicales , Ancien Premier ministre et nouveau Premier ministre et secteur privé .

Monsieur le Président, Non ! On vous cache la vérité. On vous a tout dit mais, sauf le véritable quotidien d’un haïtien . Savez-vous qu’un Haïtien vit au dessous d’un dollar par jour? C’est un indice très fiable de perception du niveau de pauvreté dans notre pays. Savez-vous que dans la zone métropolitaine, la désobéissance civile est réelle? C’est la conséquence d’une politisation à outrance des élections communales derrières.
Notre République est malade profondément. On a juste envie de vous dire que ça suffit et que le peuple est fatigué. On vous demande humblement de rester à l’écoute de vos concitoyens qui sont loin d’être des sujets et dire à haute voix de donner votre démission.

Monsieur le Président, moi, citoyen de la République, conformément aux lois du pays, je jure de vous dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité, que mon pays Haïti va mal.
Et pour ne pas trahir les valeurs républicaines pour lesquelles, je dois subir les rigueurs de la loi en cas de mensonges, je vous prie Monsieur le Président de comprendre une fois et à jamais.
Je ne vous demande pas de retourner là où vous étiez , de le reconstruire avec vos propres mains et moyens. Pas encore, du moins. Mais je vous demande de ne pas l’oublier. De ne pas le négliger. Ne laissez pas remplacer sa place dans votre cœur ( HAÏTI ). Ne soyez pas en colère contre moi ; Je n’y est pour rien. Soyez un Haïtien. Aimez votre pays. Souffrez avec lui pour que quand le jour viendra, vous soyez prêts à le venger, à le faire renaître Monsieur le Président.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Auteur : Robinson Jerome

Nom: JEROME PRÉNOM : ROBINSON E-mail : jeromerobinson64@gmail.com Twitter : @patriotes86 Bio: Journaliste communicateur Diplômé depuis 2008 à L'ISNAC Ce métier est ma passion Phone: (+509) 3498-3823/ 3725-5487

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.