Publicités
Richmond Johnson 9 décembre 2019

Quelques jours après avoir refusé l’appel au dialogue lancé par le gouvernement américain avec le président Jovenel Moïse, les signataires de l’alternative consensuelle pour la refondation de l’État haïtien ont annoncé une tournée dans au moins quatre communes du département de l’Ouest du pays considérées comme étant des points stratégiques.

Selon une note portant la signature du porte-parole du secteur démocratique et populaire, Me André Michel, les leaders de l’opposition politique ont renouvelé leurs engagements dans la lutte visant à trouver la démission du président Jovenel Moïse, accusé de corruption. Durant cette semaine, ils effectueront une tournée dans les communes de Petit-Gôave, Gressier, Grand-Gôave et Léogane dans le but de faire raviver la flamme de la mobilisation et de maintenir l’espoir de trouver le départ du chef de l’État haïtien accusé de corruption par un rapport d’enquête de la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif.

Ils entendent intensifier la mobilisation à travers ces quatre communes qui ont des ramifications avec d’autres départements géographique du pays.

Pour une nouvelle fois, les signataires de l’alternative consensuelle ont rejeté toute idée de dialoguer avec le locataire du palais national devant aboutir à la formation d’un nouveau gouvernement comme l’exige l’administration de Donald Trump.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils