Publicités
Richmond Johnson 28 juin 2019
CP: Ayibopost. Photo illustration pour l’article

Désireux de trouver une nouvelle terre promise par rapport au désespoir que fait face la situation politique et économique dégradante d’Haïti, des citoyens haïtiens ont décidé de fuir le pays par tous les moyens du monde, afin qu’ils puissent avoir ailleurs une vie meilleure.

En dépit des multiples mesures de restrictions qui ont été adoptées par les autorités migratoires des pays de la zone pour empêcher la migration clandestine à travers quelques pays du continent américain, les ressortissants des terres étrangères continuent d’effectuer des voyages clandestins où ils ont souvent été refoulés après avoir découvert en leurs possessions des fausses pièces.

Lors d’un test de contrôle et de vérification effectué durant cette semaine par les agents des services migratoires du Mexique, plusieurs individus de nationalité différentes dont des haïtiens en particulier, ont été appréhendés par erreur à bord d’un bus qui assure le trajet qui devait se rendre à Tijuana, une ville frontalière du Mexique, pays nord-américain. Après avoir procédé à la vérification des documents des migrants, les responsables ont découvert qu’ils détiennent des pièces suffisantes donnant l’accès à circuler librement sur le territoire mexicain puis ils ont été vite relâchés pour poursuivre le parcours où ils devaient y aller.

Pour effectuer ce voyage à destination de la ville de Tijuana, les migrants (Haïtiens, Honduriens et Guatemaltèques) ont déclaré aux enquêteurs chargés de vérifier les papiers, qu’ils auraient versé une somme avoisinant les 100 dollars américains aux organisateurs du voyage, mais ils ont été vu finalement atterrir à Juarez sans avoir l’avis et les explications du conducteur de l’autobus.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils