Extrait du discours du Directeur Général de la PNH Michel-Ange Gédéon lors du Symposium organisé par l’Inspection Général de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) à l’intention des cadres de l’institution

« Cadres de l’institution ici présents,

Que voulez-vous faire de cette police si vous ne sanctionnez pas les comportements antisociaux et les infractions à répétition des hommes et des femmes placées sous vos ordres ? Le Commandement de la PNH vous enjoint désormais de prendre vos responsabilités sinon, c’est vous qui allez être sanctionnés.

Ce n’est pas sous mon leadership que la police va emprunter le chemin sans issue de l’impunité. Il n’y a pas que la Direction Générale et l’Inspection Générale qui peuvent sanctionner les policiers fautifs. Il y a toute une gamme de sanctions qui sont à votre niveau. Ceci est prévu dans le manuel de discipline générale. Vous devez les appliquer à la lettre au moment opportun.

Je situe les bavures et les incartades de ces derniers jours dans le style permissif de Commandement à outrance de certains, dans le cadre des conséquences de ce laisser-aller institutionnel qui pourraient bien s’assimiler à une garantie d’impunité qui ne dit pas son nom. Aujourd’hui, les conséquences, c’est pour vous tous ici présents, c’est pour la police en général et c’est pour tout le pays malheureusement. Aujourd’hui, j’appuie sur la sonnette d’alarme pour vous dire halte là !

L’exercice du Commandement n’a jamais été une fonction pour se faire aimer. Ce n’est pas réservé non plus aux peureux, aux négligents et aux insouciants. Prenez vos responsabilités. N’est pas Chef qui veut. Il faut avoir du courage, de la force de caractère et du tempérament pour être Chef. Ne vous plaignez pas avec les policiers, trouvez-leur des solutions, établissez et maintenez la communication avec eux. Faites-leur part des problèmes sans sombrer dans le négativisme, l’indignité et la couardise. Retenez de tout ceci que dans l’application des sanctions, l’Inspection Générale n’interviendra maintenant que là où la loi et les règlements le prévoient »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.