La composante ” Droits de l’homme” de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice a ouvert une enquête sur les évènements survenu à  La Saline le13 novembre.

Les résultats de ces enquêtes des droits de l’homme seront inclus dans les rapports périodiques du secrétaire général au Conseil de Sécurité ou dans des rapports thématiques.

Rappelons que la composante des droits de l’homme a pour mandat de suivre la situation des droits de l’homme en Haïti, d’en rendre compte et de l’analyser suivant la résolution 2350 du Conseil de sécurité créant la MINUJUSTH.

Cette composante représente aussi en Haïti le Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme. Dans le cadre de son mandat, la composante des droits de l’homme enquête sur tous les évènements qui ont une incidence sur la situation des droits de l’homme dans le pays.

24 heures après cette annonce Jean Charles Moïse réagit dans la presse locale et nous citons:

« La décision de l’ONU d’enquêter sur les incidents survenu à la Saline en novembre dernier intervient suite à ma dernière visite au siège des nations unies », réagit Jean-Charles MOÏSE.

Le numéro 1 de Pitit Dessalines dit avoir demandé formellement à l’organisation internationale de diligenter une enquête concernant les événements qui se sont produits à la saline.

Faut-il rappeler que plusieurs organisations de défense des droits humains dont le RNDDH ont dénoncé ce qu’elles assimilent à un massacre d’État perpétré à La Saline.

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.