Publicités
La Redaction 24 octobre 2018

Le plus gros gain de l’histoire des loteries aurait au moins un vainqueur. Un ticket a été déclaré gagnant en Caroline du sud.

Les Etats-Unis comptent peut-être ce matin une nouvelle très grande fortune. Selon la presse américaine, au moins un joueur aurait trouvé les cinq bons numéros du Mega Millions, cette loterie qui mettait hier soir en jeu la somme record de 1,6 milliard de dollars.


Un ticket gagnant a été vendu quelque part en Caroline du Sud (un Etat au sud est du pays), a annoncé ce mercredi cette loterie pour l’éducation de l’État. Mais il y aurait peut-être d’autres vainqueurs. Les organisateurs du Mega Millions n’ont pas encore fait remonter toutes les informations des différents Etats américain.

Pour les curieux, il fallait donc jouer le 28, le 70, le 5, le 62 et le 65 avec un numéro Mega Ball de 5. Les chances de gagner le jackpot étaient de 1 sur 302.575.350, mais cela n’a pas empêché des centaines de millions de personnes de jouer tant aux Etats-Unis que dans le monde.

Le vainqueur ne sera pas milliardaire

Mais aussi chanceux soit-il le gagnant ne sera pas pour autant le premier homme ou la première femme à devenir milliardaire en jouant. D’abord parce que si le gagnant décide de toucher la somme immédiatement, il ne recevra “que” 913 millions de dollars. Pour toucher le jackpot intégral, il faut accepter de le toucher sous la forme d’une rente annuelle sur 30 ans.

Mais surtout, à la différence de la France, aux Etats-Unis, les gagnants des jeux de hasard paient des impôts sur leurs gains. Un impôt fédéral et éventuellement une taxe locale qui peut atteindre près de 10% à New York. Au total, le gain après impôt peut être réduit de moitié. Donc au final, si le gagnant veut toucher son argent immédiatement, il aura droit après impôt à, au mieux (s’il habite dans un Etat n’imposant pas de taxe locale sur ses gains) 690 millions dollars, soit 600 millions d’euros. Tout de même de quoi se payer au choix, 17.320 lingots d’or, 120 Bugatti Divo, la voiture la plus chère du monde, les clubs de foot de l’Olympique Lyonnais et de l’OGC Nice ou six Airbus A321!

 


Par Frédéric BIANCHI

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils