Publicités
Snayder Pierre Louis 31 octobre 2018

Encore une autre journée de tension ce 31 octobre à Martissant, à l’entrée sud de la capitale, ou des groupes armés n’ont pas cessé d’échanger des tirs à l’arme automatique, suite aux funérailles des six militants politiques tués lors de la manifestation du 17 octobre dernier. Presslakay a remarqué un jeune homme mort à martissant 17.

Ces affrontements ont perturbé le fonctionnement des écoles privées et publiques dans la zone de Martissant. Des écoles privées situées à proximité de la route nationale numéro 2, ont échappé au théâtre de tirs nourris des bandits qui croisent le fer, cependant des élèves vivant à Cité l’éternel, Grand Ravine, Bolosse et ses environs ont peur de rentrer chez eux.

Ces problèmes rendent les habitants du Bicentenaire et de martissant très en colère. « Imaginez-vous que mon enfant est allé à l’école, il ne peut pas rentrer à cause des tirs et je ne peux pas aussi aller le chercher à l’école. Il faut que les autorités de l’État réagissent le plus vite.» a déclaré un parent à la rédaction.

Beaucoup de personnes ont peur à cause des tirs tout au long du bicentenaire. « J’étais dans un bus pour rentrer chez moi quand des gens armés ont tiré en face du théâtre national. Le chauffeur a laissé la voiture avec tous les passagers. Et moi, je me suis obligé de coucher à l’intérieur de la voiture. Voilà, comment va la 3e circonscription de Port-au-Prince.» a relaté un jeune homme travaillant dans le secteur textile.

La population est livrée à elle-même. La police n’a aucun contrôle sur cette zone, a dégagé M. Pierre qui vit à Martissant depuis 1995. Pourtant, avant 2010, « ça été un peu calme. Lundi dernier, je vois des policiers UDMO qui courent. Ça veut dire, ils ne peuvent même pas assurer leur protection. Seul Dieu, peut nous, la population, aider dans ce chaos. » a-t-il mentionné.

Snayder Pierre Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils