Publicités
Richmond Johnson 9 mai 2019

Après la mort le lundi 6 mai en pleine journée de l’homme d’affaires Philippe Jean du sobriquet Pipo, la ville des Gonaïves semble désormais déterminée à faire monter la voix pour dénoncer la recrudescence du phénomène de l’insécurité.

Le responsable de l’un des syndicats des chauffeurs de taxi moto de la ville des Gonaïves, a annoncé pour le vendredi 10 Mai 2019, l’organisation d’une marche paficique pour dénoncer la remontée des actes de violence dans la cité de l’indépendance à l’approche de la période estivale.

Selon William Armand, un chauffeur de motocyclette, il a fait savoir aux micros de la presse que ce mouvement pacifique va débuter à Carrefour Turène aux environs de 6h30 du matin pour prendre fin devant les locaux logeant le parquet des Gonaïves.

Pour les chauffeurs des motocyclettes aux Gonaïves qui disent représenter 52% des rentrées économiques de la ville, ils ne doivent pas contraindre à exercer ses fonctions dans les différentes contrées de la ville, estiment-ils

Par ailleurs, ils ont dénoncé l’assassinat de l’homme d’affaires Jean Philippe aka Pipo, assassiné en plein jour par des bandits armés dans les locaux de l’une de ses entreprises.

Depuis le début de l’année 2019, plusieurs actes criminels ont été perpétrés aux Gonaïves contre des citoyens notables de la ville.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils