Publicités
Richmond Johnson 13 juin 2019
CP:Presslakay/ photo illustration

Une situation de panique règne à Petit-Goâve à la mi-journée de ce jeudi, plusieurs blessés ont été enregistrés lors la cinquième journée de manifestation populaire à la cité Faustin Soulouque pour exiger le départ de Jovenel Moïse.

Au moment de la rédaction de l’article, la correspondante permanente de la radio Kiskeya à Petit-Goâve, Mme Roney Innocente Desgranges a fait état d’une situation de panique qui s’est produite dans la commune de Petit-Goâve où les manifestants ont été dit-elle, victimes d’une scène des jets de pierres venant d’horizon divers.

Selon Mme Desgranges, plusieurs manifestants ont été blessés et quelques d’entre-eux ont été vite transportés à l’hôpital pour recevoir des soins que nécessite leur cas.

Les activités sont au point mort à Petit-Goâve, les établissements scolaires n’ont été fonctionnés et surtout les fonctionnements commerciaux tels que les banques, les maisons de commerce et les bureaux de transfert ont fermé leurs portes. Même situation pour les institutions de l’État dont; la mairie, l’autorité portuaire nationale, la Direction Générale des Impôts, la Douane ont tous fermé leurs portes face à l’acharnement continue des manifestants qui croient pouvoir renverser le président Jovenel, accusé d’un stratagème scandale de corruption et de détournement de fonds publics par le rapport de la CSC/CA.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils