Aller à la barre d’outils

Manifestation du 18 novembre: Entre Pitit Desalin et le Secteur Démocratique qui feront recette sur le macadam?

Depuis plusieurs années, les grandes dates historiques haïtiennes annoncent toujours la couleur dans le cadre des grandes mobilisations citoyennes ou politiques. Entre-temps, plusieurs dirigeants des structures de bases, des chefs de partis politiques, des hommes influents du secteur privé et d’autres citoyens conséquents se mobilisent pour la grande mobilisation prévue par les opposants du pouvoir, pour ce 18 novembre. D’un autre côté, les parcours prévus sont obscurs.

Rien est rumeur, c’est bien vu aux yeux du grand public que l’opposition est divisée. Avec le secteur Démocratique et Populaire et les partis partisans (DIRPOD), d’un autre côté Moïse Jean Charles le rebelle de “Pitit Desalin”. Ces deux groupes sont pourtant opposés au pouvoir PHTKiste.

Lutter pour le bien être de la population Haïtienne, c’est la cause défendue par ces deux groupes. En outre, quelques désaccords traînent au millieu de ces Partis opposants du pouvoir. Le leader du parti “Pitit Desalin” de son côté plaide pour une transition en passant par la cour de cassation, qui est une initiative selon lui qui vise à éviter l’éclatement d’une division totale dans l’opposition. Le Secteur Démocratique et Populaire présente dans sa feuille de route une transition de rupture, où l’opposition aura à déterminer les représentants dans leurs seins pour mener cette transition.

Par ailleurs, pour cette grande journée de mobilisation prévue, l’ambassade américaine est la cible de M. Moïse. « Nou prale devan anbasad ameriken pou nou al lanse yon mesaj bay dirijan ameriken yo, pou nou fè yo konnen ke yo dwe respekte souverènte pèp ayisyen an » avait annoncé l’ancien sénateur Moïse pour ce 18 novembre. Du côté du Secteur Démocratique, la direction du Palais National est sans condition, dans le but de forcer le chef de l’État Haïtien à vider les lieux, « 18 novanm pèp la pral devan palè, pou l al dechouke Jovenel Moïse nan palè a ak tout akolit li yo » a prévu Dr Shiller Louidor un représentant phare dudit secteur.

Ce 18 novembre à l’approche, les débats sont sur la toile, les critiques et accusations sont autour de ces deux groupes tout dépend de l’état d’âme de la personne qui opine, de grandes interrogations se posent. Le population accompagnera quel groupe ? Qui sera le vrai leader de l’opposition ?

Une seule lutte !!!

Lutte contre la corruption, l’amélioration des conditions de vie de la population Haïtienne, un Etat de droit, les procès des massacres faîtes dans les quartiers populaires et Petrocaribe. On se demande pourquoi ce désaccord ?

À la population de désignée son leader exemplaire !!

Maxime Louissaint.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :