Publicités
Richmond Johnson 25 mai 2019
Manifestation

 

La ville de Petit-Goâve a été mouvementée cette semaine avec une manifestation de rue qui allait transformer en une scène d’affrontement verbal pour réclamer le départ du conseil municipal dirigé par Limongy Samson Jean, élu il y a trois ans.

Lancée sous l’impulsion des membres de la coalition des organisations pour sauver la commune de Petit-Goâve, cette manifestation a été organisée non seulement pour réclamer le départ du conseil municipal actuel mais aussi pour demander la délocalisation de la mairie qui s’est logée depuis quelques temps dans la résidence privée du magistrat principal, Limongy Samson Jean.

Selon les propos recueillis par des manifestants qui ont exprimé leur colère, le premier citoyen de la ville, Limongy Samson Jean aurait impliqué dans des actes de corruption et surtout il aurait pataugé dans la mauvaise gestion depuis son ascension au poste de maire de la ville. Sous la pression des opprimés qui étaient pris en partie avec les agents de sécurité de la mairie, la barrière principale où logeant les bureaux, a été fermée pendant plusieurs heures. Les agents des forces de l’ordre ont dû faire irruption pour rétablir l’ordre et permettre à la mairie de continuer à fonctionner.

Les manifestants ont promis d’intensifier le mouvement prochainement en vue d’obtenir la satisfaction au plus vite que possible.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils