Publicités
Francky Belfort 6 octobre 2018

Dans une correspondance circulant sur les réseaux sociaux datée du 05 octobre 2018, le directeur général de la Police Nationale d’Haïti (PNH) Michel-Ange Gédéon avise aux directeurs centraux et départementaux que des menaces de pillage et d’incendie pèsent sur l’ensemble des infrastructures publiques et privées du pays dans le cadre des manifestations prévues avant, pendant et après la journée du 17 Octobre 2018.

Conformément à la mission de l’institution policière qui est de protéger les vies et les biens de la population, le directeur général a instruit les directeurs centraux et départementaux à prendre des dispositions comme : annulation à partir du 15 octobre, tous les congés et permissions afin que leurs personnels respectifs soient disponibles, ce, jusqu’à nouvel ordre, identification et sécurisation de tous les établissements stratégiques se trouvant dans leur juridiction respective (les locaux du parlement, les différents ministères et services de l’État, la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, les ponts, les routes, les marchés publics, les supermarchés, etc.), Renforcement de la surveillance des frontières terrestre et maritime.

Alors que le gouvernement se prépare à commémorer la mort du père fondateur de la patrie, Jean Jacques Dessalines le 17 Octobre. Des citoyens à travers le pays projettent de fouler le macadam ce même jour, pour exiger que lumière soit faite sur la gestion du fond Pétrocaribe à travers une question “où est passé l’argent Pétrocaribe ?” “Kote kòb Petrokaribe a?”

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils