Publicités
La Redaction 22 juillet 2019

Après celui de Dondon, c’est la communauté Ranquittaise qui a bénéficiée cette belle initiative. la commune de Ranquitte contient 3 sections communales et plus de 40 000 habitants, il n’a que deux (2) centres de santé qui ne sont pas opérationnels.

 

Débuté en date du 15 juillet pour finir le 20 juillet de l’année en cours, ce programme consistait a porté assistance aux différentes personnes résidants dans la localité de Ranquitte et des zones avoisinantes.

 

Plus de 88 médecins  et agronomes ont été concernés par cette initiative qui a permis de procéder à des consultations de tous et la distribution de médicaments gratuits aux malades. De plus, l’équipe de la clinique mobile d’urgence déployée dans la communauté Ranquittaise a offert des soins à plus de 3000 patients.

Grâce à sa configuration mobile, la clinique a donné des soins de santé d’urgence à des habitants isolés qui n’avaient pas de dispensaires dans leur zone. La clinique mobile ont fourni les services suivants :

-Anti-hypertenseurs pour traiter l’hypertension arterielle;

 -Anti-diabétique pour traiter le diabète;

-Les anti-infectieux pour traiter les infections;

-Les anti-anémiques pour le traitement de l’anémie;

-Les anti-allergiques pour traiter les allergies;

-Medicaments pour traiter la gale, les lésions cutanées;

 -Des testes de depistage, des statistiques pour faire des etudes.

Après la consultation, ils ont signalé qu’il y avait beaucoup cas de d’hypertension arterielle, de diabète, de gastrite à H pylori, lésions dermatologiques. En suite, Le personnel de la clinique a mené  également des activités de prévention afin de diminuer le risque de transmission du choléra et surveiller toute éventuelle éclosion de la maladie et des tests de depistage ont eu lieu également en vue de faire une idée sur l’incidence des maladies chroniques dans la zone.

 

Toujours dans le cadre de cette clinique, des séances de formations ont été organisées à l’intention des gens sur des thèmes divers, comme : comment peut-on bien manger, ou comment se laver les mains?

 

De même, les intervenants ont abordé aussi les thématiques, comment se protéger contre les maladies infectieuses; des conseils sur les soins primaires, comment y procéder; éducation sur le viol etc…

 

Dans l’intervalle, des activités culturelles ont eu lieu à chaque tombée de la nuit, et un championnat a été organisé au bénéfice des moins de 18 ans.

 Notons que La clinique mobile a été possible grâce à la bienveillance et générosité du recteur de l’Université Quisqueya, Jacky Lumarque.

Dixie Band THELUSMOND

Dixiebthe@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils