Publicités

Dans une note de presse en date de ce jeudi 26 septembre 2019, portant la signature du bâtonnier Stanley Gaston, l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince exprime sa préoccupation quant à la fracture de l’État de droit, le dysfonctionnement des institutions et invite le chef de l’État Jovenel Moïse à agir en homme d’État en écoutant les revendications exprimées par la population.

<< Les événements actuels et récurrents démontrent que toutes les composantes de l’État de droit sont à mal et symbolisent la situation de déliquescence qui sévit dans le pays >>, indique l’Ordre des Avocats. Qui déplore le fait qu’au milieu de ce chaos, aucun leadership rassurant n’est affirmé.

Face à cette situation, l’Ordre des avocats de Port-au-Prince appelle le Président de la république à prendre la décision qui s’impose. À assumer pleinement sa responsabilité en ramenant la paix et la sérénité dans le pays. Conditions indispensables, conclut le regroupement des avocats, au fonctionnement des institutions et de la société.

Entre temps, la mobilisation des rues contre le pouvoir en place s’intensifie à Port-au-Prince, comme dans les grandes villes du pays. L’opposition démocratique écarte toutes possibilités de dialoguer avec le Président Jovenel Moïse.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.