Hits: 201

Un juge brésilien a ordonné vendredi la libération de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, selon un document judiciaire, à la suite d’une décision de la Cour suprême mettant fin à l’emprisonnement obligatoire des condamnés après la perte de leur premier appel. La police fédérale doit se conformer à l’ordre de vendredi “de toute urgence”, a précisé cet ordre.

Lula a été emprisonné en 2018 pendant huit ans et 10 mois après avoir été reconnu coupable de corruption par des firmes d’ingénierie en échange de contrats avec le gouvernement. La décision controversée rendue jeudi par la Cour suprême pourrait profiter à des dizaines d’autres prisonniers de premier plan et à des milliers d’autres condamnés.

Selon des analystes, la perspective de purger une peine de prison immédiate après avoir perdu un premier appel a encouragé les suspects à négocier des accords de plaidoyer avec les procureurs, leur fournissant des informations permettant de démanteler le plus grand stratagème de corruption de l’histoire du Brésil.

Lula, le premier président de la classe ouvrière du Brésil, a été le chef du pays entre 2003 et 2010. Il a quitté son poste avec une popularité sans précédent, grâce à des politiques sociales qui ont permis à des millions de personnes de sortir de la pauvreté. Il a été favorisé pour remporter l’élection présidentielle de 2018, mais son emprisonnement l’a empêché de se présenter. Sa libération va probablement aggraver les tensions dans un pays polarisé qui a élu le président d’extrême droite Bolsonaro l’année dernière.

Une fois libéré, Lula serait libre de faire de la politique mais ne serait pas éligible à la loi brésilienne Clean Record pour briguer un mandat électif pendant huit ans après sa première condamnation, en juin 2017.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.