Sa musique à fait tache d’huile sur la toile. Blaze One Aka «  Vètè a » a produit ce que les fans appellent un bijou, une musique qui touche la quintessence. Il s’agit d’une biographie, une correspondance adressée à des anciens chefs d’états qui ont tous à leur tour promis un lendemain meilleur.

Dans cette musique, l’artiste engagé pointe du doigt des problèmes systémiques, de la mauvaise gouvernance. « Lèt Konsyans » peint la réalité telle quelle.

Dans 6 minutes 30 secondes, Blaze One met en lumière les mauvaises pratiques des présidences de Jean Bertrand Aristid, Boniface Alexandre en passant par René Préval, Michel Joseph Martelly, la présidence provisoire de Jocelerme Privert sans oublier l’actuel président Jovenel Moise, indexe dans le rapport final de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif.

L’auteur de la musique Fédéral, est connu pour son verbe acide, une parole libre, une plume qui lutte contre les inégalités sociales, la corruption, la richesse illicite, le népotisme et la pauvreté extrême.

« Blaze One » dessine un pan de l’histoire récente d’Haïti. Longue vie à sa plume et à cette chanson.

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.