Publicités
La Redaction 19 janvier 2018

Le Secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis d’Amérique ( Department of Homeland Security) a décidé, avec l’accord du Secrétaire d’État, qu’Haiti, Belize et Samoa, ne devraient plus être désignés comme pays admissibles parce qu’ils ne respectent pas les normes établies dans le règlement.

“Les ressortissants haïtiens qui demandent un visa H-2A (Travailleurs agricoles temporaires) et H-2B (Travailleurs temporaires non agricoles) présentent des taux de refus extrêmement élevés, et ceux qui ont obtenu un visa H-2A ou H-2B ont historiquement démontré des niveaux élevés de fraude et d’abus et et un taux élevé de dépassement des délais de leur admission H-2.

Haïti n’a montré aucune amélioration dans ces domaines, et le secrétaire à la Sécurité intérieure a décidé, avec l’accord du secrétaire d’État, que l’inscription d’Haïti sur les listes H-2A et H-2B de 2018 n’est plus dans l’intérêt des États-Unis,” précise le communiqué du Département de la Sécurité intérieure (DHS).

L’administration Trump supprime Haiti de la liste des 80 pays dont les citoyens peuvent obtenir des visas H-2A et H-2B, qui permet de travailler de façon saisonnière dans l’agriculture et autres industries aux Etats-Unis.

Selon l’agence Reuters, seulement quelques dizaines d’Haïtiens sont entrés aux Etats-Unis avec les types de visas concernés chaque année depuis qu’ils en ont reçu la permission sous l’administration Obama en 2012. « 65 Haïtiens sont entrés aux États-Unis avec un visa H-2A pour l’année 2016, selon les données du DHS, et 54 ont obtenu un visa H-2A entre mars et novembre 2017. Le nombre d’Haïtiens admis en 2016 pour les visas H-2B, pour effectuer du travail saisonnier non agricole, était plus de zéro mais trop faible pour être déclaré, selon le DHS. »

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils