Publicités
Richmond Johnson 29 août 2018

 

Annoncée pour le 3 septembre prochain par le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, la rentrée des classes fait de plus en plus des malheureux cette année. Avec la crise économique que traverse le pays, les parents haïtiens et les professeurs ont éprouvé énormément d’embûches pour pouvoir préparer à envoyer leurs enfants à l’école. Pas d’emploi réel ni accompagnement suffisant.

 

Du côté des syndicats des enseignants, cela paraît plus qu’une situation indésirable à l’idée de voir la prochaine rentrée scolaire s’effectuera en bonne et due forme. Contacté par notre section de rédaction pour en savoir plus, le responsable de l’une des plate-formes des syndicats du département de l’Artibonite, le professeur Ocsold Charles s’est dit disposer à échanger sa costume d’enseignant en un véritable dur à cuire pour pouvoir forcer les responsables du menfp à prendre en charge les revendications justifiées des enseignants qui depuis quelques temps demandent de régulariser leur statut en salle de classe.

 

À quelques jours de la tenue de ce grand rendez-vous, les responsables du secteur éducatif haïtien a présenté une conférence de presse ce lundi au cours de laquelle des mesures sont annoncées envue de favoriser et rendre possible la prochaine réouverture des classes. Or, le paiement et la nomination des enseignants ne sont pas encore effectués en majorité.

 

Lors d’une conversation téléphonique ce week-end, Daniel Jean syndicaliste et également professeur de Biologie du Lycée Jean-Léopold Dominique à l’Estère, a confirmé à notre Agence que le 3 septembre prochain, tous les professeurs en situation irrégulière et privés d’une lettre de nomination sont invités à rejoindre les différentes plate-formes syndicales par devant la barrière d’ouverture de la direction départementale de l’Artibonite pour demander leur lettre de nomination en signe de reconnaissance de leur boulot depuis des années. Il a par ailleurs précisé que le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle Pierre Josué Agernod Cadet est entrain de faire le job du Gouvernement lorsqu’il a décidé de promettre des choses jamais réalisées.

 

Toujours selon lui, les professeurs nommés sont invités aussi à fouler le beton dans le but de faire une solidarité pour demander le menfp de payer leurs appointements ainsi que leurs arriérés de salaire avant la rentrée des classes fixée pour ce lundi 3 septembre. Reste à savoir si cela va se passer effectivement.

 

RICHEMOND Johnson
Twitter :@richemond85

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils