Publicités

 

Aucune nouvelle date n’est encore retenu pour la réalisation de la séance devant ratifier ou non l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin et de son gouvernement, rassure le président du sénat, Carl Murat Cantave au micro de la radio vision 2000.

 

Dans l’impasse depuis plus de deux semaines suite aux multiples revendications et recommandations d’un groupe de quatre sénateurs de l’opposition, la séance de présentation de l’énoncé politique générale de Jean Michel Lapin tarde encore à réaliser au sénat de la République face au refus des collègues susmentionnés à un moment où les députés proches du pouvoir qui ont une majorité à la chambre basse, s’apprêtent à doubler le grand corps dans le cadre de ce processus.

Intervenant ce lundi matin à l’espace Invité du jour avec la journaliste Marie Lucie Bonhomme de la radio Vision2000, le sénateur de l’Artibonite, Carl Murat Cantave a pris le soin pour ne pas gâcher les négociations en cours autour d’une nouvelle entente qui devrait déboucher sur une issue pour la réalisation de la séance.

Parallèlement, l’élu du parti konvansyon Inite Demokratik(KID) a révélé que les sénateurs de l’opposition affichent deux visages et prononcent en autres, deux discours. L’ un à la radio à haute voix pour la consommation publique et l’autre à mi hauteur pour en obtenir peut-être ceux qu’ils voudraient de ses intérêts politiques.

Contourné par l’élégance de la journaliste Marie Lucie Bonhomme autour de ce qu’il appelle double discours, le cousin du sénateur Youri Latortue a avancé pour dire qu’en sa qualité du président de l’assemblée des sénateurs, il a gardé le devoir de réserve si non il ferait des révélations à la nation en qui concerne le groupe de quatre collègues parlementaires qui souhaitent rencontrer le président de la république Jovenel Moïse pour s’entretenir autour des éléments qui ont bloqués la réalisation et l’aboutissement de la séance.

De l’avis du docteur Cantave, le chef de l’État haïtien doit consentir des sacrifices pour débloquer la situation face aux recommandations faites par les sénateurs qui se réclament de l’opposition radicale qui ont demandé à l’exécutif de ne pas reconduire les ministres ayant fait partie du gouvernement de Jean Henry Céant.

Les sénateurs opposants ont déjà rencontré à plusieurs reprises le président du sénat pour discuter concernant les différends qui empêchent de réaliser la séance de la présentation de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin et de son gouvernement. Si le problème persiste, le sénat de la république devra fermer ses portes, prévient Carl Murat Cantave ce matin.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.