Publicités
Francky Belfort 7 mars 2019

Un mois après la première journée de mobilisation débutée le 07 février 2019 ayant occasionné la paralysie totale de toutes les activités pendant plus de 10 jours dans le pays appelé << pays lock >>. Les Port-au-Princiens ont boudé l’appel à la manifestation de plusieurs organisations de l’opposition lancé pour ce jeudi 07 mars 2019.

Face à cet échec constaté par plus d’un, le secteur démocratique et populaire prend sa distance.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le porte parole du secteur, André Michel indique que le secteur démocratique et populaire n’a jamais annoncé que le pays serait << lock >> ce jeudi 07 mars.

Cependant précise t-il, le secteur démocratique encourage toutes mobilisations visant à renverser le pouvoir de Jovenel Moïse.

Le secteur démocratique et populaire appelle les diverses branches de l’opposition à la concertation et à éviter toutes formes de précipitations afin de mener la lutte, affirme André Michel qui souligne que le secteur est en discussion en vue de lancer un calendrier de mobilisation avec les mêmes revendications, démission du président Jovenel Moïse, l’organisation du procès Petro caribe et la tenue de la conférence nationale souveraine.

Rappelons que plusieurs organisations politiques de l’opposition avaient annoncé la tenue, ce jeudi 07 mars 2019, d’une journée de manifestation à la capitale haïtienne et le lancement de la deuxième phase de l’opération << pays lock >>. Un mot d’ordre qui n’a pas respecté puisque la population à pu vaquer librement à ses occupations, les institutions scolaires, le commerce, le transport, les institutions publiques et privées ont fonctionné comme à l’accoutumée.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils