Publicités
Richmond Johnson 31 octobre 2019

À la suite de l’annonce d’un arrêt de travail des policiers pour exiger de meilleures conditions de travail, l’ambassade de France à Port-au-Prince informe les nombreux-ses ressortissant(e)s à respecter des consignes face aux dangers cachés derrière les barricades.

Les policiers ont lancé une opération baptisée bras croisés à partir du début de la journée du 30 octobre 2019 en signe de protestation contre les mauvaises conditions. Face à cette mesure prise par les agents de la force publique, l’ambassade de France à Port-au-Prince à travers un courrier électronique dit avoir constaté le renforcement intensif des barricades et a recommandé à ses ressortissants d’éviter les zones à haut risque où des barricades sont érigées par des civils souvent armés.

« Ne tentez surtout pas de franchir un barrage de force. Il arrive que les individus qui les tiennent soient armés », a recommandé l’ambassade de France.

Avec une telle démarche entamée par les policiers haïtiens, la France craint que la situation pourrait s’empirer durant les prochaines vingt-quatre heures.

Depuis l’annonce du nouveau calendrier des manifestations anti-gouvernementale pour réclamer la démission de Jovenel Moïse, des civils lourdement armés ont décidé d’ériger des barricades pour exiger la démission du président Jovenel Moïse au pouvoir.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils