Publicités
La Redaction 9 mai 2018

La semaine écoulée, Ajith Sunghay, Consultant sur la Politique de diligence voulue en matière de droits de l’Homme (PDVDH) au sein du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH), a effectué une visite en Haiti. En cette occasion il a rencontré différents représentants de la MINUJUSTH et de l’Equipe Pays, ainsi que des représentants des autorités nationales et de la communauté internationale pour discuter du renforcement de cette politique dans le pays.

Adoptée en juillet 2011, la PDVDH définit les mesures que toutes les entités des Nations unies doivent se conformer aux buts et principes de l’Organisation, tels qu’énoncés dans la Charte, et à ses obligations en vertu du droit international de respecter, faire respecter et promouvoir le droit international humanitaire, le droit international des droits de l’Homme et le droit international des réfugiés.

Pendant sa visite en Haïti, Ajith Sunghay a effectué des sessions d’information auprès d’officiers de la Police nationale (PNH), dont le Directeur général Michel Ange Gédéon, auprès de l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) mais aussi des représentants de la MINUJUSTH, de l’Equipe Pays des Nations unies et de la communauté diplomatique.

Sur le terrain, il a également conduit une évaluation des risque en identifiant les mesures destinées à atténuer les risques de graves violations des droits de l’Homme dans le cadre de soutien de la police civile des Nations unies (UNPOL) auprès de la PNH en Haïti.

Toutes les parties prenantes ont accepté d’adhérer à cette Politique et de contribuer à sa mise en œuvre dans le pays. La PDVDH contribue à la promotion et à la protection des droits de l’Homme mais aussi à la conformité des organisations de la société civile et des autorités nationales aux obligations du droit international des droits de l’Homme.

« Depuis l’adoption de cette Politique en 2011, en commençant par la République démocratique du Congo, de nombreuses missions de maintien de la paix ont intégré la diligence voulue en matière de droits de l’Homme dans leur mode de fonctionnement », dit-il en soulignant l’engouement qu’il a constaté sur place des équipes de l’ONU en Haïti.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils