Les membres de la CSC/CA attendus au sénat haïtien ce mardi

 

Dans le cadre des formalités légales et des lois régaliennes du pays qui exigent la présentation d’un rapport financier sur l’efficacité des dépenses publiques de l’exercice fiscal 2017-2018 et de l’évolution de la situation financière du pays, les membres de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif sont attendus au sénat de la République ce mardi, pour soumettre à la commission éthique anti-corruption, ce rapport final en vue de faire une présentation suivie d’une analyse de la situation financière et économique du pays dont certaines institutions étatiques et surtout des organismes autonomes.

 

Ce rapport final de plusieurs pages qui devrait susciter nombreux débats dans la société haïtienne et dans la diaspora, sera acheminé à la commission éthique anti-corruption du grand corps présidé par le coordonateur national du parti Ayiti An Aksyon qui semble désormais décider de retirer dans l’ombre quelques grands dossiers de la finance publique. C’est le président Youri Latortue qui a fait l’annonce ce lundi après-midi de la nouvelle de la remise de ce document administratif au sénat de la république pour les suites nécessaires.

 

Intervient dans la presse hier après-midi, le sénateur du département de l’Artibonite qui dit attend les membres de la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif dans les locaux du parlement aux alentours de midi ce mardi, il constate dit-il, nombreuses irrégularités qu’il a qualifiées de <<Lamentables et Catastrophiques>> dans la gestion financière de certaines institutions et organismes autonomes de l’État comme l’OAVCT, l’ONA, l’OFNAC, la Pension civile, le FER et le FNE explique-t-il. Profitant également pour dire ce rapport financier sur la gestion et de l’efficacité des dépenses de l’État, constitue croit-il, une première démarche devant aboutir à la préparation et de l’élaboration du nouveau budget pour le prochain exercice fiscal.

 

Il dit avoir constaté aussi les mauvaises gestions des fonds publics de certains ministères lors de l’exercice fiscal 17-18. Il appelle d’entrée de jeu à la collaboration de la justice de son pays pour déclencher rapidement des poursuites judiciaires contre les personnalités ayant indexé dans ce nouveau rapport qui devra comme promis acheminer au sénat de la République ce mardi.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.