Publicités
La Redaction 14 avril 2018

 

Les États-Unis,la France et le Royaume-Uni ont attaqué la Syrie tard ce vendredi pour ouvrir ce samedi matin.Des frappes ciblées ont été menées contre ce pays ravagé par une guerre qui dure environ sept ans.

 

Le monde a retenu son souffle lorsque Donald Trump a pris la parole très tard depuis la maison blanche,pour annoncer une opération militaire en cours en Syrie.

 

“J’ai ordonné aux forces armées des États-Unis de lancer des frappes de précision sur des cibles associées aux capacités du dictateur syrien Bachar al-Assad en matière d’armes chimiques” a lâché le président américain dans une adresse à la nation.

 

Le président américain était en train de s’adresser à la population,au même moment on commençait déjà à entendre des sons dans la ville de Damas où plusieurs explosions ont été enregistrées,qui sont suivies par des bruits d’avions et de colonnes de fumée s’élevaient dans la ville.

 

Les alliés des États-Unis ont expliqué

 

Du côté del a Grande Bretagne,la première ministre Theresa May a affirmé au micro de la presse qu’il n’y a pas d’alternative à l’usage de la force,selon la dirigeante,Tous les recours diplomatiques avaient été explorés en vain.

 

D’un autre côté,le ministère de la défense britannique a annoncé que le pays a frappé la Syrie avec l’aide des avions de Chasse Tornado GR4 de la Royal Air Force,Et s’est félicité en qualifiant cette opération de “Succès”.

 

En France,le président Emmanuel Macron a expliqué et souligné que “Nous ne pouvons pas tolérer la banalisation de l’emploi d’armes chimiques”.

 

Notons que ces bombardements interviennent après quelques heures où le Département d’État avait assuré avoir la preuve que les forces de Bachar al-Assad utulise des armes chimiques.

 

La Russie et le régime syrienne ont condamné cette attaque

 

Très tôt ce matin,le régime syrien qualifie  cet acte de “violation flagrante”.Les autorités de la ville de Damas ont expliqué que ce bombardement est  “une agression barbare et brutale” afin d’empêcher une mission de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques(OIAC) de mener une enquête sur une attaque chimique présumée menée le 7 avril dernier.

 

La télévision d’état syrienne a rapporté que “la défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre l’agression américaine,britannique et française”.

 

La Russie affirme que la défense anti-aérienne syrienne a intercepté 71 missiles de croisière sur 103,et dénonce ces frappes et convoque une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU.

 

L’ambassadeur russe accrédité aux États-Unis ,qualifie ces actes comme une insulte au président Vladimir Poutine.D’après l’armée russe,aucune perte en vie humaine(ni du côté de la population ou de l’armée syrienne) après l’explosion de ces missiles.

 

Donald Trump et Emmanuel Macron ont expliqué ce matin que des frappes sont en cours en direction de la Syrie,pourtant hier,les États-Unis avait expliqué qu’aucune opération n’était en cours,à présent la done est changée,et la Syrie va être frappée une nouvelle fois.

 

Rappelons qu’en sept ans de guerre en Syrie,106.390 civils ont été tués dont 20.000 enfants selon l’observatoire syrien des droits de l’homme(OSDH).Jusqu’où ira ce conflit?Quelle tournure prendra-t-il dans les prochains jours?Que va faire la Russie dans tout ça?Des questions inquiétantes qui donnent la peur au ventre.Pendant ce temps,le patron de l’ONU,Antonio Gutteres a tout simplement appelé 《à la retenue dans ces circonstances dangereuses》.A suivre

 

source combinée:RFI, France 24,24matins.fr, Espace internationale(Radio Espace,94.1).

 

Dimitry Charles

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils