Publicités
Richmond Johnson 21 mai 2019

 

Le groupe majoritaire de la chambre des députés semble désormais vouloir doubler le sénat de la république autour de la séance de présentation de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé.

Après deux échecs successifs de la séance de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin provoqués par un groupe de sénateurs de l’opposition, le groupe majoritaire de la chambre est en forte concertation et négociations ces dernières heures dans le but de doubler le grand corps qui s’est plongé dans une profonde crise pour la réalisation de la séance devant ratifier ou non l’énoncé de politique générale de l’ancien ministre de la culture et de la communication qui est en passe de devenir premier ministre.

Selon le député de Kenscoff, Alfredo Antoine proche du pouvoir en place, le groupe majoritaire de la chambre basse a exigé au président de la république de publier incessamment un nouvel arrêté présidentiel content 18 ministères avec des ministres sans portefeuille. Après, ils écriront au président Gary Bodeau pour lui demander d’inviter le premier ministre et son cabinet ministériel de venir présenter et défendre l’énoncé de sa politique générale à la chambre des députés et de doubler le sénat de la république qui tarde encore dans le processus.

De l’avis des députés minoritaires, une telle manœuvre des collègues proches de l’exécutif sera une grande violation des lois républicaines. Abel Descolines, le représentant de la circonscription de Mirbalais a dénoncé le groupe majoritaire qu’il pense n’a pas le droit d’organiser la séance à la chambre des députés pendant qu’elle a été suspendue au sénat de la république. Ce sera une grande violation des règlements intérieurs des deux souches du parlement haïtien et de lois républicaines. A défendu l’ancien candidat des sénatoriales de 2016.

Rappelons que les sénateurs de l’opposition ont fait des recommandations au bureau du grand corps pour permettre la tenue de cette assise. Mais pour le groupe des parlementaires pour le renforcement de la démocratie(GPRD), ces recommandations n’ont rien à voir avec les règlements intérieurs du sénat et c’est une démarche chicanière pour souscrire la majorité à sa guise. Arguant le porte-parole du GPRD, Kedlaire Augustin. Ils invitent le bureau du grand corps à programmer pour une nouvelle date dans le plus bref délai, la séance de la ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin pour connaître son sort.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils