Les chauffeurs de transport des produits pétroliers observent un arrêt de travail pour cause d’insécurité.

 

Port-au-Prince, lundi 02 septembre 2019, Alors que le DG du BMPAD, Fils Aimé Ignace St Fleur a annoncé l’arrivée à Port-au-Prince, ce week-end, d’une cargaison de 258 mille barils de pétrole, pour tenter de résoudre la rareté de carburant que connaît le pays depuis environ une semaine. Les conducteurs de camions de transport des produits pétroliers dit observer un arrêt de travail pour cause d’insécurité.

<< À partir d’aujourd’hui, lundi 02 septembre 2019, nous cessons de travailler. Il n’est pas question pour nous de risquer notre vie d’aller faire la livraison des produits pétroliers dans les pompes avec cette situation d’insécurité que connaît le pays actuellement. >> déclarent deux de ces conducteurs de camions au micro de Caraïbes FM au journal Premye Okazyon.

Nous ne sommes pas à la Radio pour faire de la politique, nous ne faisons pas de la politique. Nous réclamons seulement de la sécurité pour faire notre travail dans la tranquillité, ont-ils ajouté. Appelant les autorités responsable de la sécurité du pays à assumer leur responsabilité.

Les chauffeurs de transport sont de grands victimes de la situation d’insécurité qui s’installe dans le pays depuis un certain temps. Les bandits armés détournent les camions, volent les marchandises, rançonnent les passagers, réclament de fortes somme d’argent pour rendre les camions et quelque fois ils tuent les conducteurs.

Une situation qui semble échapper au contrôle des autorités compétentes, responsables de la sécurité du pays. Car, au bicentenaire, où logent le Parquet de Port-au-Prince, la Primature et le Parlement, les bandits armés, sans gênent, offrent jour et nuit des concerts de cartouches avec des armes automatiques.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Auteur : Francky Belfort

Belfort Francky rédacteur et Secrétaire de redaction de l'agence presslakay.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.