Publicités
Robinson Jerome 9 juillet 2018

 

 Les actes de dégradation, de vandalisme  coûteraient toujours des millions de Gourdes a l’Etat  haïtien, les collectivités haïtiennes.

Markets, véhicule publics détruits, magasins cassés, les dégradations ne s’arrêtent jamais. Il s’en commet dans  la ville de Port -au -Prince  et ses environs  sont très touchées  par les actes de vandalisme suite à la monté du fuel . “Il y en a au moins pour 20 000 ou 40 000 US , témoigne un commerçant de Gérard qu’on a vandalisé son magasin de riz.

On aura tout vu, vendredi et samedi partout où l’on passe, il y des barricades et des pneus enflammés. La Police Nationale qui paraissait impuissante durant ces deux jours face à des actes perpétrés simultanément dans la capitale et ses environs.

Ce dimanche, c’était un timide retour à la normalité, des rues bondés de fumées noirs
Des riverains avec des caches nez comme si c’était une épidémie, qu’ils essayent d’éviter.

Quand la colère devient loi, la population fait ce qu’elle veut.

Par Robinson, JÉRÔME

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils