Aller à la barre d’outils

L’épouse de l’ex-président du Honduras condamnée pour corruption

 

Un tribunal hondurien a condamné l’épouse de l’ancien président Porfirio Lobo pour corruption, notamment pour avoir siphonné des fonds provenant de programmes conçus pour aider les enfants pauvres, a annoncé mardi un responsable judiciaire. Rosa Elena Bonilla a été reconnue coupable d’avoir détourné environ 18,3 millions de lempiras du Honduras soit 779 000 dollars de fonds publics, auxquels s’ajoutaient des dons internationaux destinés à l’origine à des programmes sociaux. Les fonds ont ensuite été utilisés pour payer des factures médicales personnelles, des projets de construction, les cours de l’école privée de ses enfants et des bijoux.

La condamnation est passible d’une peine comprise entre 58 et 87 ans, qui sera fixée la semaine prochaine, selon le porte-parole du tribunal, Carlos Silva. Les procureurs locaux ainsi que la Mission d’appui à la lutte contre la corruption et l’impunité au Honduras, connue localement sous le nom de MACCIH, ont plaidé en faveur de cette affaire.

Le mari de Bonilla, Porfirio Lobo, a été élu président de la nation d’Amérique centrale à la fin de 2009 après un coup d’État militaire qui a renversé le président de l’époque, Manuel Zelaya, et il a servi jusqu’en 2014. Arrêté pour corruption au début de l’année dernière, Bonilla a été accusé d’avoir exploité un réseau de 2011 à 2015 qui avait encaissé plus de 70 chèques supposés être des transactions légitimes, destinées en partie à l’achat de chaussures pour des étudiants pauvres. Au lieu de cela, les fonds ont été versés aux complices de Bonilla qui ont reçu une petite commission.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :