Après le vote d’Haïti à l’Organisation des États Américains à Washington le jeudi 10 janvier dernier lors d’une séance à l’extraordinaire consacrant exclusivement sur la situation qui se déroule à la République Bolivarienne pour ne pas reconnaître le deuxième mandat présidentiel du président Nicolas Maduro, investi dans ses fonctions, les réactions du monde entier autour du virement de situation d’Haïti face au Vénézuela sont venues de tout part.

Si le camp du Palais National et de la Primature tentent d’apaiser l’ampleur de la situation à travers des explications à la radio, l’ancien Ministre de l’Environnement du gouvernement de Jack Guy Lafontant, Pierre Simon Georges est monté au créneau pour fustiger avec rigueur le choix de l’ambassadeur permanent d’Haïti à L’OEA. Selon Pierre Simon Georges, cet acte rappelle l’histoire de Caïn et de Judas. <>. A avoué l’intéressé.

Contrairement au conseiller spécial du président haïtien Guichard Doré qui intervenait sur une station de radio pour expliquer que ce choix est fait dans le but de favoriser la démocratie, Pierre Simon Georges croit dur comme fer, qu’Haïti doit se sentir inconfortable dans cette situation après le vote contre la légitimité du second mandat de Maduro.

<<Haïti, dans cette situation honteuse doit se sentir inconfortable et ne pourra, en aucun cas en tirer bénéfice. Le crime fait la honte et non l’échafaud>> a déclaré l’ex Ministre de l’Environnement Pierre Simon Georges.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.