Publicités
Snayder Pierre Louis 24 septembre 2018

La masturbation, une pratique courante qui consiste à provoquer la jouissance sexuelle en excitant les parties génitales à l’aide de la main. En Haïti, la masturbation féminine demeure un sujet un peu tabou, bien plus que celle des hommes. Il est beaucoup plus difficile de trouver un diamant noir par terre que d’entendre une femme haïtienne qui s’avoue être masturbatrice. De peur que la société indexe son orientation sexuelle ou du moins, l’église la traite de fidèle errante.

Actuellement, certains psychanalystes estiment que la masturbation peut-être une activité érotique à part entière, une fois que vous saurez bien comment en jouir. Et, selon le Dr. Lauren Streicher, professeur agrégé en gynécologie obstétrique à Northwestern University, elle aide à mieux dormir, diminue le stress et permet de se sentir mieux dans sa peau.

Se masturber, pour plusieurs pratiquantes, c’est la meilleure façon de connaître ses points sensibles et de découvrir son corps : son clitoris, son point G, et autres zones érogènes. «Pour moi, c’est normale de vivre cet instant de plaisir à chaque fois que l’on a envie. Y-a ce moment où vous vous sentez en une parfaite relation avec vous-mêmes. Masturber pour moi c’est découvrir mon corps» a confirmé Viola Audatte.

C’est un moyen aussi «de comprendre ce qui nous plaît, ce qui nous fait réagir, ce qui nous fait bouillir» a mentionné Judeline Jean Pierre, élève de terminal à Port-au-Prince, ajoutant que ça aide à se détendre, ça peut remplacer une cigarette ou carrément une sieste.

«J’ai grandi dans une famille chrétienne, le sexe en soi à toujours été un sujet tabou, a expliqué Jeecka, une jeune fille (*prénom changé selon sa volonté). J’ai appris que tard à chercher à me satisfaire. Même au sein de la société la masturbation féminine est mal vue. On est peu comme femme qui accepte et comprenne que c’est une façon pour nous de chercher à nous comprendre avant tout.» pensant que la masturbation est comme une étape vers l’amour de soi, l’acceptance même de soi.

« Je m’aime , je m’accepte , je me touche pour mieux me connaître, a-t-elle ajouté. C’est en me touchant, me caressant que je sais ce qui me fera plaisir, ce que j’aimerais que quelqu’un fasse pour moi quand on fait l’amour.» En ajoutant que c’est important de se masturber pour savoir guider l’autre ou apprendre à s’auto-estimer et se passer de l’autre. «La masturbation c’est le plaisir à vive allure. L’orgasme , l’extase assuré (e). Mais ça m’a un peu destabilisé dans mes rapports avec mon/ma partenaire du moment. Un peu comme si tant que j’essaie de livrer mon corps à quelqu’un tant que mes séances perso me manquaient, souvent, je finis insatisfaite. »

Pour Véronique Fontaine, comptable de formation, se masturber, ça ne prend pas beaucoup de temps, n’exige aucun déplacement et est un bon moyen de se recentrer sur soi. « Durant quelques minutes, la seule chose importante, c’est vous. Et ça, ça fait du bien. » dit-elle.

Pourtant, il y’a celles qui ne pratiquent pas cette activité, soit a cause de la peur, soit de la douleur, ou d’autres problèmes. «J’aimerais tellement me masturber, a précisé Lovely (prénom changé selon sa volonté). Mais j’ai trop peur que sa fasse mal!!! Car une fois quand j’ai dormi chez mon mari. Sa main est tombée dessus de ma partie intime sans faire exprès, et ça m’a fait mal. »

« On m’a déjà conseillé avec le doigt ou avec le jet d’eau de la douche mais bon quand je suis devant et je m’apprête a rentrer j’y n’arrive pas car j’ai trop peur!!!!!!» a exprimé une jeune étudiante en Histoire de l’art, ne voulant pas donner son nom.

Même en couple, la masturbation reste essentielle. Selon la sexologue Caroline Le Roux, elle permettrait même d’améliorer les rapports avec son partenaire. «plus je me masturbe et plus je suis à l’aise avec mon sexe, et plus aussi j’ai envie de mon partenaire.» a précisé Véronique, en souriant.

«C’est bon pour mon couple, c’est un moment d’intimité que j’offre mon partenaire, a soutenu Judith Pierre. En évacuant mes éventuelles pulsions ou frustrations, nous profitons mieux de nos câlins à deux.»

Certains hommes trouvent beaucoup de plaisir, en observant leur femme qui se masturbe. «Je n’ai aucun problème avec mon épouse, car je trouve beaucoup de plaisir lorsqu’elle s’obtient une jouissance par l’excitation manuelle des parties génitales devant moi, ça va augmenter mon envie sexuelle» a déclaré le mari de Véronique, ne voulant pas préciser son nom.

«La masturbation n’a strictement aucun effet négatif, explique le gynécologue André Guillaume, cette activité ne présente aucun inconvénient» les femmes ne peuvent rien attraper, elles ne tombent pas enceinte, elles n’ont pas de nausées. «C’est le seul vice qui ne s’accompagne d’aucune répercussion négative.» ajoute-t-il.

Mais, souligne Sylvie (prénom changé selon sa volonté), étudiante en médecine générale, à la Faculté de Médecine et de pharmacie, à excès de la pratiquer trop souvent sans être sous un bon régime alimentaire, cela peut provoquer de graves problèmes car, cette éjaculation faite au moment de l’acte équivaudrait bien à une perte d’un quart de litre de sang.

Est-ce possible en ce XXI siècle où l’égalité des sexes bat son plein pour que les femmes ont peur d’assumer leur bel acte comme le font les hommes avec toute leur arrogance ? Votre niveau de plaisir, mesdames, dépend-t-il des autres ou de vous ? Cependant, elle apporte beaucoup de plaisir et de parfaite liberté de soi.

Snayder Pierre Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils