Le Salvador confirme la condamnation de l’ancien président Tony Saca

Publicités

La Cour suprême du Salvador a confirmé jeudi une peine de 10 ans de prison à l’encontre de l’ancien président Tony Saca pour corruption et a confirmé qu’il devait restituer quelque 260 millions de dollars à l’État. La décision a également confirmé les condamnations prononcées contre trois anciens fonctionnaires de son entourage et trois anciens employés du président, également sous le coup de restituer de l’argent volé.

Saca a été reconnu coupable en septembre 2018 après avoir plaidé coupable pour détournement de plus de 300 millions de dollars des coffres du gouvernement au profit de ses entreprises et de tiers, devenant ainsi le premier ex-président salvadorien reconnu coupable de corruption. Sa défense a déposé des appels plus tôt cette année qui ont entraîné la suspension des remboursements, mais la décision de la Cour suprême a infirmé cette décision.

Saca, 54 ans, a été président de 2004 à 2009 et a été arrêté en octobre 2016. Deux autres présidents ont également été accusés de corruption: Francisco Flores (1999-2004) est décédé en 2016 alors qu’il attendait son procès en résidence surveillée, et Mauricio Funes (2009-2014) s’est enfui au Nicaragua où il a obtenu l’asile, lui permettant ainsi d’éviter de subir un procès. retour à la maison.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités