Publicités
Richmond Johnson 19 août 2018

 

Difficile d’ôter le sobriquet de Cristiano RONALDO dans le calepin du football espagnol.

Enrégimenté en août 2009 par la maison blanche pour un coût mirobolant(94M€) en provenance du Manchester United et devenu ainsi le premier joueur le plus cher de l’histoire du football, Cristiano RONALDO va découvrir une nouvelle culture de foot cette saison avec la Juventus de Turin en Série A. Il fera face à de nouveaux horizons. Une grande première pour le club le plus titré en Liga. Si pour une frange au sein de l’écurie en blanche le départ du portugais n’a rien à déranger, en revanche d’autres considèrent l’envol du commandant comme un coup funeste pour l’ensemble de la direction ordonnée par Florentino Pérez et surtout la Liga en terme de visibilité et l’attirance médiatique.

 

Après neuf ans voilés de succès, le rude martial sportif Lusitanien a laissé derrière lui une galerie de trophées dans le musée du Bernabeu. Durant cette nouvelle édition de championnat, l’absence de l’ancien protégé de Zinedine Zidane va se faire sentir surtout lorsqu’on aura à citer les noms de joueurs qui seront en lutte à la Pulga pour l’obtention du prix Pichichi, récompensant le meilleur buteur au terme d’une saison.

 

Dès son arrivée en Liga pour sa première saison en 2009-2010, Ronaldo avait inscrit 26 buts en 29 rencontres terminant au passage parmi les trois meilleurs buteurs. La saison suivante, le ballon d’or de 2008 avait terminé meilleur buteur avec 40 réalisations et devenu concomitamment le premier joueur ayant inscrit 40 buts au cours d’une seule saison dans l’histoire du football espagnol. Malgré tout cela, le Real Madrid a vu un grand FC Barcelone de Josep Guardiola s’adjuger du titre de champion.

 

Toujours orphelin du titre de champion national, Il aura fallu au natif de Madère trois saisons pour soutirer une première couronne espagnole avec l’arrivée de José Mourinho qui avait passé aussi sa première échéance (2010-2011) sur le banc madrilène avec tout simplement le trophée remporté en coupe du Roi contre le Barça avec un but de CR7 en prolongation de la tête. On connaît la suite. Pendant ces neufs ans en étant meilleur joueur du Real, aucun de ses coéquipiers n’a jamais eu l’aubaine de terminer meilleur buteur du club et ce malgré les multiples efforts conjugués par eux. On cite à première vue, Gonzalo Higuaín, Karim Benzema, Gareth Bale et Alvaro Morata pour indexer que ceux-là.

 

Changement d’entraîneurs à répétition, lessivage de joueurs ont été pour la plus part les principaux maux de Ronaldo au Real Madrid. L’arrivée d’un ancien chouchou de la maison, Zinedine Zidane a permis au meilleur buteur de l’histoire du club(450 buts) loin devant Raúl Gonzalez de retrouver toutes les rescousses nécessaires en 2016-2017 pouvant l’aider à extorquer une deuxième écusson, sa dernière une saison avant même de partir pour l’Italie.

 

Dans l’ensemble, sauf Lionel MESSI et Luis Suarez ont été empêchés à CR7 de piquer le prix Pichichi pendant ces neufs années. Il a été récompensé à trois reprises (2011, 2014 et 2015). En 292 rencontres de compétition, l’impensable progéniture de la Seleção a envoyé les derniers remparts au fond des filets en 311 occasions dont ceux du Barça, de l’Atletico, du FC Valence et du FC Séville pour constituer le peloton de tête. De quoi à flageller ce stratosphérique footballeur qui a mis une marque d’étoffe sur le foot du vieux continent. Il est le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Liga derrière Lionel Messi qui a énormément d’accès d’enfoncer le clou. Drôle de coïncidence, CR7 avait débuté en Liga en marquant 26 buts et pour sa dernière saison il avait inscrit aussi 26 buts.

 

Pour revoir un joueur de la mouille de Ronaldo en Liga, cela coûterait à coup sûr des décennies.

 

RICHEMOND Johnson
Twitter :@richemond85

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils