Racing FC

Les fans du football de la cité de l’indépendance peuvent réjouir de la décision de la COCHAFOP qui tranche en leur faveur concernant le match de football qui mettait au prise le Racing FC et le Valencia de Léogâne. Les Racinistes restent en première division.

Après plusieurs jours d’incertitude et de tergiversation autour d’une éventuelle décision relative à la rencontre de la 15e et dernière journée de la série de clôture du championnat national de première division opposant le Valencia de Léogane et le Racing FC prévue le 2 décembre dernier à Léogane mais qui n’a pas eu lieu pour des faits divers, une situation qui avait poussé la COCHAFOP de délocaliser le math à Port-au-Prince où les léogânais ont refusé d’y prendre part, la Fédération Haïtienne de Football par le biais de la commission d’organisation a accordé les points de la victoire aux artiboniens qui avaient fait le déplacement au stade sylvio le 11 décembre dernier pour jouer normalement le dernier match qui avait une portée significative pour les deux équipes.

Dans un communiqué en date du 19 décembre 2018, les responsables de l’institution fédérale ont attiré l’attention des concernées que cette dernière décision a été adoptée au regard des articles 5.00, 6.00, 6.02, 10.01.
« Attendu que le Valencia a décidé de rentrer en rébellion au mépris même de tout esprit de fair-play et de respect non seulement pour son homologue, le Racing FC qui a fait le déplacement pour honorer la programmation de ce match, mais encore et surtout les déclarations tapageuses et anti-sportives de certains de ses dirigeants qui, à la veille de la tenue de cette rencontre pour essayer de justifier leur probable forfait et de fait, sont passés de la parole aux actes en choisissant délibérément et de façon unilatérale de ne pas se présenter au Stade Sylvio Cator pour disputer le match, » a précisé le dit communiqué.

Face à cette situation, le club de la cité d’Anacaona est relégué en deuxième division aux côtés des équipes comme le Petit-Goâve FC et l’Association Sportive du Sud’Est et condamné à payer une amende de 150.000 gourdes à la Fédération Haïtienne de Football et une diminution de points allant de 3 à 9 points toujours selon la note.

Pour l’instant, le dossier est acheminé au près de la commission de discipline de la Fédération Haïtienne de Football pour les suites nécessaires en attendant les réactions des dirigeants du club de la ville de Patrice Dumont.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.