Publicités
Richmond Johnson 3 décembre 2018

 

Le président de la république, Jovenel Moïse et le ministre du Commerce et de l’Industrie Ronell Gilles ont lancé le jeudi 29 novembre écoulé, un programme social du nom: “Atè Plat” dans les locaux du palais municipal de Delmas dans le but de permettre à un groupe de 1200 jeunes haïtiens pour la plupart ceux qui se trouvent dans les quartiers défavorisés de bénéficier un prêt jusqu’à 50 milles gourdes provenant du trésor public afin qu’ils puissent créer et/ou renforcer leur propre petite entreprise.

 

Plusieurs voix de la population sont montées au créneau pour dénoncer cette décision de l’exécutif qui selon eux n’apporterait rien à la misère galopante de la population.

 

Selon l’économiste haïtien Eddy Labossière détenteur d’un doctorat en économie, le programme “Atè Plat” créé par le gouvernement haïtien et lancé par le président de la république, est un gaspillage d’argent et un non sens. Il a fait savoir que les pauvres n’ont pas besoin de crédit mais plutôt des accompagnements tout au long de la chaîne des valeurs des biens et services offerts. Pour cela, il faut créer un fonds d’investissement comme en République Dominicaine” a avancé, le docteur Labossière.

 

À rappeler que ce programme de crédit sera financé par le trésor à hauteur de 50 millions de gourdes. Le reste du pays sera au rendez-vous pour accueillir le programme très bientôt selon le président Jovenel Moïse.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils