Aller à la barre d’outils

Le problème de carburant affecte la capacité de la DINEPA à fournir de l’eau à la population

La rareté de carburant, la situation de tensions qui règne dans les rues affectent la capacité de la DINEPA à entretenir ses sites et à alimenter la population en eau potable, a fait savoir le directeur général de l’institution, Guytho Édouard.

Seulement 13 des 18 forages de la zone métropolitaine fonctionnent actuellement pour une production de 200 mètres cubes d’eau par heure équivaut à 53 milles gallons par forage pour une durée de fonctionnement de 12 à 16 heures, a déclaré Guytho Édouard, intervenant au journal Premye Okazyon ce mardi 17 septembre 2019. Il a évoqué la difficulté de l’institution à faire fonctionner les forages pour faire venir l’eau dans les réservoirs au fin de traitement et distribution.

Guytho Édouard indique que des entrepreneurs qui exécutent un projet d’entretient de 8 forages se trouvant à Pernier, à Croix-des-bouquets et dans la localité de Noailles, financé par la BID, menacent de suspendre les travaux à cause de la situation du pays. Cela prévient-il, aura des conséquences sur la capacité de distribution de la DINEPA. Car a t-il souligné, ce projet garantira une production de 32 milles mètres cubes par jour, équivaut à 32 millions litres d’eau additionnelle sur la région métropolitaine.

Si le problème de carburant persiste, si la situation reste inchangée, les forages seront dysfonctionnels. Les robinets ne seront pas alimentés, prévient Guytho Édouard.
Qui parle déjà de difficultés d’alimentation en eau des centres hospitaliers comme l’hôpital général.

Il a par ailleurs souligné que Delmas et Tabarre sont pour le moment les zones les plus touchées par cette situation de manque d’alimentation.

Francky Belfort

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :