Le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov est le lauréat du prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée. La cérémonie de remise des prix aura lieu à Strasbourg le 12 décembre.

 

Sentsov a été choisi le 25 octobre sur une liste de trois par les dirigeants des groupes politiques du Parlement.

 

Le président du Parlement, Antonio Tajani, a déclaré: “Grâce à son courage et à sa détermination, en mettant sa vie en danger, le cinéaste Oleg Sentsov est devenu le symbole de la lutte pour la libération des prisonniers politiques incarcérés en Russie et dans le monde.

 

“En lui décernant le prix Sakharov, le Parlement européen exprime sa solidarité avec lui et sa cause. Nous demandons sa libération immédiate. Sa lutte nous rappelle qu’il est de notre devoir de défendre les droits de l’homme partout dans le monde et en toutes circonstances. . ”

 

•À propos d’Oleg Sentsov

Sentsov est un réalisateur ukrainien, condamné à 20 ans de prison pour avoir «comploté des actes terroristes» contre la règle «de facto» russe en Crimée. Amnesty International a qualifié le processus judiciaire de «procès inéquitable devant un tribunal militaire».

 

Il est devenu le symbole des quelque 70 citoyens ukrainiens arrêtés illégalement et condamnés à de longues peines de prison par les forces d’occupation russes dans la péninsule de Crimée. Sentsov était en grève de la faim de la mi-mai au 6 octobre. Il y a mis fin en raison de la menace d’être nourri de force.

 

Le prix, composé d’un certificat et de 50 000 €, sera remis lors d’une cérémonie au Parlement à Strasbourg le 12 décembre.

 

Sentsov figurait parmi les trois finalistes du prix Sakharov 2018. En savoir plus sur les autres finalistes ,les ONG qui protègent les droits de l’homme et sauvent les vies des migrants de l’autre côté de la mer Méditerranée et sur Nasser Zefzafi, dirigeant de Hirak, un mouvement de protestation de masse dans la région du Rif au Maroc.

 

Le prix Sakharov pour la liberté de pensée, nommé en l’honneur du physicien et dissident politique soviétique Andrei Sakharov, est décerné chaque année depuis 1988 à des personnes et des organisations défendant les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Cette année marque le 30e anniversaire du prix.

 

 

Par Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.