Le président burundais Pierre Nkurunziza est décédé d’une crise cardiaque

Dans un communiqué publié mardi sur Twitter, le gouvernement a annoncé avec une grande tristesse aux Burundais et à la communauté internationale le décès de Nkurunziza, 55 ans.

Selon le communiqué, Nkurunziza avait assisté à un match de volley-ball samedi après-midi et avait été transporté à l’hôpital ce soir-là après être tombé malade. Bien qu’il ait semblé se rétablir dimanche et a parlé à son entourage, il s’est soudainement détérioré lundi matin. Il a ensuite subi une crise cardiaque et malgré une tentative immédiate de réanimation, les médecins n’ont pas pu le réanimer.

Le gouvernement a déclaré qu’il y aurait une période de deuil national pendant sept jours à partir de mardi et que les drapeaux seraient hissés en berne. Au pouvoir depuis 2005, Nkurunziza devait être remplacé en août par l’allié politique Evariste Ndayishimiye, déclaré plus tôt ce mois-ci vainqueur d’une élection présidentielle le 20 mai.

Sa décision controversée de briguer un troisième mandat en 2015 a été condamnée par l’opposition comme inconstitutionnelle et a déclenché des troubles de masse. Après un coup d’État militaire manqué et une répression des forces de sécurité, des centaines de milliers de personnes ont fui vers les pays voisins pour échapper à la violence.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Auteur : Robinson Jerome

Nom: JEROME PRÉNOM : ROBINSON E-mail : jeromerobinson64@gmail.com Twitter : @patriotes86 Bio: Journaliste communicateur Diplômé depuis 2008 à L'ISNAC Ce métier est ma passion Phone: (+509) 3498-3823/ 3725-5487

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.