Le premier ministre Jean Michel Lapin encourage les conseillers de la CSC/CA à porter plainte

En proie à de sérieuses difficultés pour présenter l’énoncé de sa politique générale au parlement haïtien depuis la formation de son cabinet ministériel, le premier ministre nommé contesté, Jean Michel Lapin a visité ce vendredi, les conseillers de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif qui font l’objet de nombreuses menaces depuis bien avant la publication du rapport d’audit relatif à la gestion et de l’utilisation des fonds du programme petrocaribe.

Voulant s’assurer du rôle de chef du gouvernement a.i de la République en attendant un nouveau soit intronisé, Jean Michel qui s’est rendu à la cour supérieur des comptes pour s’entretenir avec les conseillers dont le président Volmart Desmesyeux, s’est montré concerner par cette situation qui affecte la vie des membres du tribunal administratif qui subissent depuis quelques temps des menaces de mort de certains individus armés circulant à moto dans des zones où ils résident.

Pour l’ancien ministre de la culture et de la communication de l’ère de Jean Henry Céant qui a parlé au journaliste ce vendredi, cette visite de courtoisie contient plusieurs objectifs pas seulement pour apporter sa solidarité aux juges qui sont menacés par des individus non identifiés à travers des messages et des appels anonymes, mais surtout pour évaluer les nombreuses difficultés administratives que confronte l’institution.

Par ailleurs, Jean Michel Lapin a déclaré qu’il encourage aux conseillers de porter des plaintes formelles pour avoir subit ces menaces d’intimidations dans l’exercice de leurs fonctions.
« Nous encourageons les conseillers de la CSC/CA qui ont subi des menaces à déposer formellement des plaintes afin qu’une enquête soit diligentée rapidement », a lancé le chef du gouvernement démissionnaire au micro des journalistes, défendant en outre pour dire qu’il ne pense pas que la CSC/CA puisse inventer des informations pour mentir la population dans un rapport administratif en s’affirmant également pour alerter à tout le monde voulant que le rapport d’audit de la cour soit un sujet de débat, peut le contester devant un tribunal de droit commun.

Le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale, Jean Michel Lapin, lance un appel à un retour aux autres juges qui par crainte ou par peur, fuient le pays afin qu’ils puissent dit-il, venir continuer à oeuvrer au profit de la population tout en les promettant d’assurer leurs sécurités face aux nombreuses menaces d’intimidations mais aussi de les accompagner dans les démarches administratives visant à redynamiser la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.