Le président de la république, Jovenel Moïse semble désormais passer de sa dernière carte à jouer sur l’échiquier de la politique haïtienne et de s’en sortir victorieux. Tout le monde le pense, sauf ses partenaires, le pays presque dans son entièreté l’estime. Le pays n’est pas dirigé et son président investi d’un pouvoir populaire n’a pas pu assumer ses responsabilités, selon nombreux observateurs.

Le dernière sortie de l’ancien commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Claudy Gassant, a encore prouvé l’incapacité du chef de l’État à surmonter l’obscurité qui lui est présentée depuis quelques temps pour mener à bon port la destinée du peuple haïtien. Pour l’ancien parquetier, Jovenel Moïse a perdu le contrôle de la situation, le pays n’est pas dirigé et son silence n’a pas joué en sa faveur au moment où le pays transforme en champ de combat. A-t-il déclaré. Confirmant sa position pour dénoncer le comportement de l’exécutif qui jusqu’à présent dit-il, n’a pris aucune mesure pour faire face à cette situation inquiétante que plonge le pays.

De l’autre côté, il alerte l’opinion publique contre toute manoeuvre politique visant à s’approprier à des guises politiciennes, le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif sur la gestion des fonds de l’État pour forcer à partir, le président Jovenel Moïse. Soulignant également qu’une telle démarche des hommes politiques, serait mis à berne et étouffer éprouve-t-il, les vraies revendications de la population qui demande la réalisation du procès petrocaribe et la réédition des comptes. Ajoutant pour dire qu’il éprouve quelques doutes concernant la motivation de ceux qui interviennent à tout bout de champ dans le dossier à travers les manifestations de rue et à la radio.

Pour Me Claudy Gassant, le dossier est mal introduit en justice et que le procès petrocaribe ne peut pas se tenir avec l’équipe au pouvoir dont Jovenel Moïse indexé de détournement de fonds par le deuxième rapport de la CSC/CA malgré les multiples tentatives de ses conseillers pour essayer de clamer son innocence.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.