Publicités

 

Fraîchement introduit à la tête du bureau du sénat de la République en remplacement de Joseph Lambert pour un mandat de douze mois, le sénateur du département de l’Artibonite, le docteur Carl-Murat Cantave a pris part ce mardi 22 janvier 2019 au centre de convention de la BRH au lancement du premier forum du dialogue national des discussions autour de la finalisation d’un pacte de gouvernabilité initié par l’exécutif.

 

Après la tentative échouée de l’exécutif de réunir les différentes tendances politiques dans le pays autour d’une seule table pour discuter sur les problématiques de la société et les solutions à envisager, le président de l’assemblée nationale Carl-Murat a réagi pour décrire en peu de mots la situation du pays. Selon le 3e personnage de l’État haïtien, le pays est vraiment malade, il va mal. “J’ai participé hier matin au Forum sur le Pacte de Gouvernabilité initié par le Premier Ministre et le Président de la République.

 

“Le pays va mal. Le pays est malade. Seul un dialogue franc et sincère sans hypocrisie entre toutes les couches de la société peut sauver le pays. Pour répéter l’autre, quand les frustrations du peuple ne peuvent s’exprimer librement, elles se transforment en colère, et le résultat est le chaos.”

 

Après l’échec du premier coup d’essai du président Jovenel Moïse et le premier ministre Jean-Henry Céant autour du dialogue national, le numéro un de l’exécutif a une nouvelle fois mandaté le chef du gouvernement pour assurer le climat afin de réunir les autres branches de l’opposition politique dure dans le dessein de s’asseoir autour d’une seule table pour trouver une issue qui devrait servir de modalité de gouvernance du pays pour une période de 3 ans.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.