” Le ministère de la culture agît sur l’abstraction et le beau” Pradel Henriquez, nouveau ministre de la culture

Publicités

Les rênes du ministère de la culture ont été confiées à Pradel Henriquez, un vieux routier du domaine de la culture. C’était tout le gratin de la culture qui étaient nombreux à assister à la cérémonie de prise de fonction du nouveau ministre. C’est le premier ministre Jouthe Joseph qui a procédé à l’installation de Pradel Henriquez en présence de l’ancien premier ministre Jean Michel Lapin, et du secrétaire d’état à la communication.

Le nouveau titulaire du ministère de la culture est connu pour son admiration à la culture. Ancien directeur de la télévision nationale d’Haïti. C’est quelqu’un qui connaît bien le milieu pour avoir diriger le média d’état. En effet, c’est un fils de la maison qui en prend le gouvernail de ce bateau.

” Ainsi notre mission quelque soit le nom, que nous portons,  notre mission ne sera pas facile, vous pouvez le deviner, un ministère de la culture n’agit pas comme les autres ministères, lui il agit sur des symboles, il agit sur le patrimoine , sur la création artistique, notre mission sera très complexe” reconnaît le ministre de la culture Pradel Henriquez.

Ce dernier arrive au poste au moment où le ministère de la culture a signé un protocole d’accord avec l’organisation internationale de la Francophonie visant à propulser l’art et la culture. Un projet qui sera axé sur trois ans.

Au cours de cette cérémonie d’installation, plusieurs personnalités ont été honorées pour leur engagement et leur dévouement comme agents de la fonction publique. C’est le cas de Wilfrid Bertrand, directeur de carrière au sein des archives nationales d’Haiti. Au moment de recevoir la plaque d’honneur en main propre du premier ministre, Wilfrid Bertrand a fondu dans ses larmes.

Publicités