Publicités
Richmond Johnson 12 août 2019

Annoncé partant par les médias français dans le club de la capitale probablement pour l’une des deux plus grosses écuries du football espagnol, Neymar Junior semble désormais entrain de vivre ses dernières heures dans l’effectif de Thomas Tuchel.

Mis à l’écart par son entraîneur en raison d’une légère blessure qui l’a privé de la réception du club Nîmes ce dimanche, l’international auriverde recruté pour la modique somme de 222 millions d’euros en août 2017 en provenance du FC Barcelone a été hué par les supporters de l’équipe de la capitale présents dans les travées du parc des princes ce dimanche soir pour assister à la première victoire (3-0) de leur équipe lors de la reprise de la Ligue 1.

Dans des banderoles destinées à frapper à l’esprit du joueur brésilien de 27 ans, les fans parisiens ont écrit clairement à Neymar pour lui informer de l’existence d’un divorce consommé entre lui et la direction du club français et ils lui ont demandé désormais “Casse-toi”, comme on pouvait lire depuis les travées du Parc des Princes et surtout entendre des cris de départ avec des tons haussés.

Cette sortie polémique du public parisien donne encore de l’espoir à la concrétisation du rêve de Neymar Junior qui souhaite à tout prix débarquer en Espagne soit pour un retour au Barça ou une nouvelle expérience avec le Real Madrid qui peine à reconstruire son effectif avec le retour de Zinedine Zidane qui avait conquis le cœur de l’Europe avec une troupe qui tombait en chute libre depuis la dernière saison.

“Les Fans parisiens? Ils ne veulent plus de Neymar Junior comme on pouvait le constater ce soir, il a été dégoûté par une bonne partie des médias de la capitale depuis son arrivée dans la capitale pour ses principales décisions jugées enfantines”, a déclaré un journaliste Français à sa sortie du stade suite à la victoire du Paris Saint-Germain.

Dans la foulée, Pierre Ménez, journaliste et également consultant pour Canal Plus a prévenu aux dirigeants du Paris Saint-Germain de la possibilité pour que le joueur ait laissé le navire avant la fin de ce marcato estival. Pour lui, si Neymar parviendrait à déposer ses valises à l’autre bout du continent, la direction du club devrait le remplacer rapidement par un autre joueur de renommée mondiale. Car dit-il, sans le virevoltant footballeur brésilien, le Paris-Germain n’a pas la même capacité de changer le rythme de leur jeu.

“Il est bruit que Neymar a le désir de changer de club cette saison, mais le PSG doit se préparer à affronter à ce possible départ en recrutant un joueur de grande classe capable d’assumer les tâches du brésilien”, prévient Pierre Ménez qui dit avoir été entendu dans les médias de la possibilité de faire venir Paolo Dybala ou Philippe Coutinho pour remplacer Neymar. Il doute fort et persiste que l’un des deux noms susmentionnés ne pourrait remplacer pas Neymar Junior.

“Le Brésilien va-t-il rester ? Et s’il part, sera-t-il remplacé par Paulo Dybala ou Philippe Coutinho ? Ce serait un moindre mal mais aussi talentueux qu’ils soient, ni l’un ni l’autre n’arrivent à la cheville de Neymar. Il serait judicieux de s’en rendre compte.”, lâche Pierre Ménez sans langue de bois.

Entre temps, le nouveau directeur sportif du Paris Saint-Germain a confirmé récemment dans les colonnes du quotidien l’Équipe.fr qu’il est en discussion avec un club autour d’un éventuel départ de la star brésilienne sans préciser l’identité de cette formation.

L’avocat qui avait déposé le chèque consacrant le paiement de la clause libératoire de Neymar Junior en Août 2017 lors de son transfert au PSG Juan Dios Crespo spécialiste en droit sportif, a été aperçu ce lundi matin à Barcelone. Mais dans la foulée, il a affirmé qu’il n’est pas là pour la question de Neymar mais plutôt un autre client. Est-ce une façon de dissuader l’ampleur de la situation ? Dossier à suivre..

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils