Publicités
Richmond Johnson 2 juillet 2019
Abel Descollines

 

Suite à une entente trouvée le mercredi dernier entre trois blocs politiques pour permettre la reprise des activités législatives au niveau de la chambre des députés, la conférence des présidents qui devait se tenir à la chambre basse ce lundi pour statuer sur plusieurs dossiers importants dont la motion de la mise en accusation du président n’a pas eu lieu en raison d’une décision prise et annoncée par le vice-président de l’assemblée nationale Gary Bodeau.

Cette conférence des présidents qui devrait en partie consacrer à remettre sur la table des discussions le dossier relatif à la mise en accusation du président Jovenel Moïse n’a pas été organisée ce lundi informe plusieurs députés en raison du fait que le président de la chambre basse Gary Bodeau a écrit dans un groupe whatsapp des députés pour informer le report de la conférence des présidents au niveau de cette souche du parlement haïtien.

Présent en conférence de presse dans les locaux du parlement haïtien ce lundi pour déplorer l’attitude de Gary Bodeau, le député de la commune de Mirebalais, Abel Descollines s’est hissé en grand pour critiquer le président Bodeau qui selon lui, semble privatiser la chambre des députés à sa guise estime-t-il, pour régler ses activités politiques et gérer leurs intérêts de groupe. Toute fois, Abel Descollines Demande au représentant de Delmas qui agit au nom des députés de façon unilatérale dit-il, de respecter le protocole d’accord signé aux yeux de l’international lors de l’ouverture de la dernière session ordinaire de la quatrième année législative le 26 juin dernier.

Membre du groupe VÉRITÉ-OLP et alliés au niveau de la chambre basse, le député Descollines déplore le fait que Gary Bodeau a utilisé ce lundi en milieu de journée, un groupe whatsapp des députés pour les informer du report de la conférence des présidents qui devait se tenir aujourd’hui et que aucune nouvelle date n’a encore retenue pour la réalisation d’une nouvelle conférence des présidents pour statuer sur d’autres sujets importants dont la motion de la mise en accusation du président de la République Jovenel Moïse accusé de corruption.

Face au refus de Gary Bodeau qui joue le jeu de l’exécutif dit-il, Il appelle à la population de rester mobiliser dans les rues pour exiger le départ du président Moïse indexé par le rapport d’audit et de gestion de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif relatif à la gestion et l’utilisation des fonds du programme petrocaribe.

Rappelons qu’après la signature de cet accord par trois blocs politiques à la chambre des députés, le président Gary Bodeau avait déclaré dans la presse que ce document concerne exclusivement les signataires pas lui même en tant que tel.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils