Publicités
La Redaction 2 mai 2020

“Ces armes sont conçues pour tuer le plus de personnes le plus rapidement que possible. Elle n’ont pas leur place au Canada”, déclare le premier ministre canadien, Justin Trudeau lors d’une conférence de presse ce 1er mai.

Cette decision est prise par le gouvernement canadien suite à la dernière tueries qui s’est produite en Nouvelle-Ecosse au Sud-Est du pays, où 22 personnes sont mortes.

1500 modèles d’armes d’assaut sont interdites, parmis lesquelles le modèle utilisé lors de la tueries dans la soirée du 18 au 19 avril dernier, considerée comme l’une des tueries les plus meurtrières au Canada.

Malgré la prise de cette décision, certaines personnes victimes de ces drames exigent que le gouvernement obligent les propriétaires de ces armes à vendre leurs armes à l’État. Une demande qui paraît difficile à exécuter compte tenu de la situation politique du parti libéral au parlement Canadien, où il est minoritaire.

Marvens SÉNÈQUE
marvensseneque0@gmail.com
Twitter: @Marvensseneque1
PRESSLAKAY

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils