Publicités
Robinson Jerome 27 juin 2018

 

Et soudain, un léger frisson parcourt la colonne vertébrale du Brésil. Et s’ils avaient ri trop tôt ? Après la défaite de l’Allemagne face à la Corée du Sud, les réseaux sociaux brésiliens avaient explosé de messages moqueurs célébrant l’élimination du bourreau de 2014. Mais la Seleção n’était pas encore qualifiée, et la blessure de Marcelo, remplacé par Filipe Luís dès la 10eminute face à la Serbie, faisait naître une pointe de doute. Mais non, la sortie de l’indispensable arrière gauche n’a pas suffi à effacer un fait  puisque la vengeance est un plat qui se mange froid, c’est que 2014 est loin. Fini la peur. Ce soir, contre la Serbie, le Brésil a assuré le coup, sans faire de grande folie, mais sans jamais être inquiété. Et c’est bien tout ce qu’il recherchait.

Symbole de ce match maîtrisé, l’ouverture du score brésilienne avait apparemment été répétée. Ouverture de Coutinho par-dessus la défense, Paulinhoqui fonce dans l’axe, prend tout le monde de vitesse, puis lobe Stojković du bout du pied. À la 18e minute, dix-sept minutes avant le but du 1-0, le même scénario s’était produit et, même si Coutinho n’avait pas encore réglé la mire, la défense centrale serbe s’était déjà concentrée sur Gabriel Jesus, délaissant un Paulinho laissé bien seul. Laissé à l’écart de ce petit stratagème, Neymar ne déçoit pas pour autant. Omniprésent, allant chercher les ballons très bas, distribuant quelques petits ponts à l’occasion, l’attaquant du Brésil  crée le danger en permanence. Sans oublier de faire une dizaine de roulades quand Ljajić le tacle, ou de se tenir théâtralement la tête quand Kolarov lui effleure le visage, histoire de ruiner. Brésil s’est imposé face à la Serbie (2-0), grâce à des buts de Paulinho et de Thiago Silva. Un succès qui permet aux Brésiliens de terminer premiers du groupe E et de se qualifier pour les huitièmes de finale. La Seleçao affrontera le Mexique. Retrouvez en vidéo le résumé de ce match et tous les buts.

 

Ce résultat permet au Brésil de s’installer en première position du groupe E avec 7 points, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. La sélection serbe, de son côté, se situe à l’avant-dernière place avec 3 points, condamnée à l’élimination. La Suisse, avec 7 points, et le Costa Rica, 0 point, occupent respectivement les 2e et 4e positions. La domination de la sélection brésilienne. Trois joueurs ont été sanctionnés d’un carton jaune dans les rangs des Aigles blancs, Ljajic (33e), Matic (48e) et Mitrovic (70e). Les Auriverdes se sont montrés plus menaçants que les Serbes avec 7 tirs cadrés (sur un total de 10 tentatives) contre 1 (sur 6). Avec 57 % de possession contre 43 %, les Brésiliens ont davantage eu la maîtrise du ballon. Le 2 juillet 2018 à 16h00 (heure française), le Brésil jouera face au Mexique pour les huitièmes de finale. Feuille de match :

 

Pourtant bien fournie en joueurs de talent, la Serbie, condamnée à la victoire, met un peu de temps à se mettre en mode offensif après l’ouverture du score. Le déblocage arrive à peu près à l’heure de jeu : la frappe de Ljajić est sauvée par Miranda, la tête de Mitrović est bloquée par Alisson, et Thiago Silvas’interpose devant ce même Mitrović. La bonne prestation du défenseur central parisien est un nouveau signe que le Brésil a laissé 2014 loin derrière lui. Alors que la Serbie s’ouvre aux contres, Neymar place un corner sur la tête de son coéquipier parisien qui fait le break.
Après deux premiers matchs poussifs, le Brésil s’est finalement rassuré. Il termine surtout ce soir l’une des plus belles journées de football de ces quatre dernières années. L’élimination de l’Allemagne, déjà jouissive en elle-même, permet surtout aux Brésiliens d’éviter la Mannschaft en huitièmes de finale et de se préparer à affronter un Mexique qui vient de se faire très peur en perdant 3-0 contre la Suède. Pas un cadeau pour autant, mais déjà une petite promesse.

 

Par Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils