Hits: 0

Port-au-Prince, le 12 février 2019, L’Association des Hôpitaux Privés d’Haïti (AHPH) pousse un cri d’alarme devant l’incapacité de ces 28 hôpitaux membres à fournir des soins de santé à la population quant à la dégradante rapide de la situation socio-économique et politique du pays durant ces derniers jours.

AHPH se plaint des actes de violences dont sont victimes la plupart de ces membres. Et déplore les risques que font courir pour la santé publique, le blocage continue de toutes les activités socio-économiques du pays.

AHPH se dit inquiéter face aux défis majeurs dont sont confrontés les hôpitaux notamment une pénurie d’électricité, de carburant, d’oxygène, appauvrissement des stocks de médicaments et arrêt des moyens de transports et des moyens de communication.

AHPH lance un appel urgent à tous les protagonistes de la crise pour leurs demander de comprendre à quel point l’impact est majeur pour le bien-être et la survie immédiate de toutes les strates de la population.

AHPH demande à ce que la priorité soit accordée aux services médicaux du pays pour l’accès à l’électricité, au carburant, et à la sécurité des locaux, du personnel, des ambulances et autres moyens de transport.

L’Association sollicite dans l’immédiat des protections spéciales de la police afin de permettre aux hôpitaux de s’approvisionner en médicaments, d’évacuer les malades et de faire fonctionner le système.

L’Association des Hôpitaux Privés d’Haïti en appelle à la conscience citoyenne à tous les niveaux pour permettre le fonctionnement continue des Hôpitaux.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.