Publicités
La Redaction 25 mars 2018

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) s’inquiète du silence des autorités policières et judiciaires suite à la disparition inquiétante du photo reporter Vladjimir Legagneur, depuis le 14 mars 2018. Vladjimir Legagneur était parti en reportage à Grand-Ravine, dans le quartier de Martissant. Depuis lors, selon les dires de sa femme, on est sans nouvelle de lui.

 

L’ANMH s’adresse particulièrement au Directeur général de la Police nationale d’Haïti et au Commissaire du gouvernement de la juridiction de Port-au-Prince et leur demander de tout mettre en œuvre pour retrouver Vladjimir Legagneur et pour rassurer sa famille, ses proches et ses collègues.

 

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) étend son appel au public en général et aux riverains de Grand Ravine en particulier pour aider à faire la lumière sur le sort de Vladjimir Legagneur.

 

L’ANMH croit qu’il serait fâcheux qu’en plein 21e siècle, notre société revienne aux disparitions de personnes et aux traumatismes renvoyant aux périodes les plus sombres de notre histoire.

 

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) appelle toutes les autorités à garantir la libre circulation des personnes, pour la pleine jouissance des droits et libertés, sur tout le territoire national.

 

Port-au-Prince le 23 mars 2018

 

Frantz Duval, Président ANMH

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils