L’ancien président sud-coréen a été condamné à huit ans de prison supplémentaires

Publicités

 

Un tribunal sud-coréen a condamné l’ancien président sud-coréen Park Geun-hye à huit ans supplémentaires pour avoir abusé des fonds publics et violé les lois électorales.

 

Elle fait maintenant face à la perspective de plus de trois décennies derrière les barreaux. Elle purge déjà une peine de prison de 24 ans à la suite d’un scandale de corruption qui a mené à sa destitution l’an dernier.

 

Le tribunal du district central de Séoul l’a reconnu coupable d’avoir reçu illégalement environ 3 milliards de wons (2 millions 6 millions de dollars) de la part des chefs du Service national de renseignement pendant sa présidence.

 

Par Robinson, JEROME

Publicités