Publicités
Robinson Jerome 21 juillet 2018

 

Un tribunal sud-coréen a condamné l’ancien président sud-coréen Park Geun-hye à huit ans supplémentaires pour avoir abusé des fonds publics et violé les lois électorales.

 

Elle fait maintenant face à la perspective de plus de trois décennies derrière les barreaux. Elle purge déjà une peine de prison de 24 ans à la suite d’un scandale de corruption qui a mené à sa destitution l’an dernier.

 

Le tribunal du district central de Séoul l’a reconnu coupable d’avoir reçu illégalement environ 3 milliards de wons (2 millions 6 millions de dollars) de la part des chefs du Service national de renseignement pendant sa présidence.

 

Par Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils