La ville des cayes chante les funérailles de Jovenel Moïse ce dimanche pour enfoncer le clou

 

Décidément les manifestants ne veulent plus lâcher prise face aux réticences de Jovenel Moïse qui refuse de renoncer à la présidence du pays, sept jours après le début des mouvements populaires.

Ce dimanche, lors d’une grande mobilisation pacifique réunissant les différents secteurs de la troisième ville du pays, les manifestants cayens, ont brandi un cercueil noir avec des écritures blanches du nom de Jovenel Moïse en signe disent-ils, de chanter les funérailles du président de la république impliqué jusqu’au cou dans le rapport de la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif relatif à la gestion et de l’utilisation des fonds du programme petrocaribe.

Ils ont marché dans les différentes rues de la ville des cayes qui a été toujours un support de poids pour les partisans du PHTK.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.